Dans un moteur avec des pistons qui montent et descendent, il se passe des phénomènes de variation de volume et donc, de pression.
Le piston monte, il se rapproche de la culasse et comprime ce qui s’y trouve, logique. De l’autre côté du piston, c’est proprement l’inverse qui se produit : lorsqu’il monte, il fait augmenter le volume situé sous lui ! Et quand il redescend, c’est l’inverse qui se produit. Imaginez les variations de pression dans le carter moteur. C’est là que le reniflard intervient : c’est juste une mise à l’air du carter permettant de réduire les variations de pression.