Pour mener à bien sa vision mondiale de l’automobile, André Citroën s’appuya sur un réseau commercial implanté dans les principaux pays européens, dont la Belgique. Il ira encore plus loin en 1926, en ouvrant une unité de montage à Forest, dans la banlieue de Bruxelles.

En 1952, le double chevron y produit la 2 CV (berline et fourgonnette). Après un départ laborieux, dû à son côté rustique, la petite Citroën rebondira en se parant d’une finition plus luxueuse et d’appellations spécifiques et verra sa production croître régulièrement. Forest alimentait, il est vrai, également les marchés des Pays-Bas et d’Allemagne.

Au total, pas moins de 712 031 unités, dont quelques Dyane, furent fabriquées jusqu’en 1978, outre-Quiévrain.

En photo : les 2 CV assemblées à Forest en Belgique bénéficiaient d’une finition et d’une dotation spécifiques ; ici une AZL de 1956.